www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Vosges

Vous êtes actuellement : Instances représentatives  / CTSD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
9 septembre 2012

Compte rendu du CTSD du 6 septembre 2012 et déclaration FSU

Présents :
- DASEN, Secrétaire Général, IEN adjoint à la DASEN, IEN ASH, Responsable des moyens 1er, Responsable carte scolaire, plusieurs IEN.
- représentants FSU, UNSA-Education, FNEC-FP-FO, SGEN.

La DASEN : Rentrée un peu particulière, la concertation nationale doit permettre un dialogue entre tous, parfois il est prudent de se poser et la précipitation est l’ennemi du bien. Constat d’effectifs de rentrée ne sont que des prévisions d’environ 520 élèves en moins. Il reste des vérifications à faire. Les Vosges sont un département en crise, les mouvements des familles témoignent de ces difficultés. Nous avons essayé d’apporter des réponses adaptées aux enfants, d’un département qui souffre. La qualité et l’engagement des équipes enseignantes sont très bons. Le taux de réussite au DNB (Diplôme National du Brevet) est le plus élevé de l’académie : 84,5%. Taux d’accès au bac est très important, les élèves qui passent en seconde réussissent bien. Remerciements aux équipes éducatives pour cela.

Présentation des mesures concernant le 1er degré

La DASEN présente le solde disponible : 18,5 Postes (Equivalent Temps Plein) Elle les affecte comme suit :
-  6 pour les compléments des 12 PE stagiaires qui seront à mi-temps sur une classe
-  1 pour compenser les temps partiels à 80% annualisés
-  1 pour la mise en place d’un médiateur linguistique dans le cadre du pôle d’accompagnement des jeunes sourds
-  2 pour les CLIS de Rambervillers et Fraize (on notera que la FSU avait lourdement insisté en vain pour qu’on ne ferme pas cette dernière)
-  1 pour l’école "Champs à Nabord" de Cornimont qui reçoit 25 élèves de l’école privée fermée.
-  7,5 en aide pédagogique qu’il reste à répartir dans les écoles.

Répartition des aides pédagogiques

La FSU, le SGEN et l’Unsa évoquent plusieurs situations d’écoles avec des effectifs et des conditions d’accueil tendus.

La DASEN estime que les situations tendues au-delà des propositions du document seront regardées lors de l’implantation des surnombres. Opération à laquelle les représentants des personnels ne sont pas conviés. Seules les situations du document remis sur table sont retenues. Une façon de traiter le dialogue social un peu légère d’autant que les représentants des personnels n’ont pas été destinataires des informations préalablement à la réunion.

Les aides pédagogiques décidées par la DASEN : Ces aides sont justifiées par des montées d’effectifs ou/et des conditions locales particulières.
-  ½ Celles sur Plaine Primaire
-  ½ Raon l’Etape Primaire Centre
-  ½ Epinal 149ème Elémentaire
-  ½ Hadol Centre Maternelle
-  ½ Bainville aux Saules maternelle
-  ½ Chavelot Maternelle
-  1 Dompaire Primaire
-  ½ Golbey J de la Fontaine
-  ½ Remiremont J Ferry Primaire
-  ½ Le Thillot Jules Ferry
-  1 Remomeix
-  1 RPI Belmont sur Vair

A une question de l’UNSA sur l’ULIS de V. Lud, l’IEN ASH précise qu’il y a une forte augmentation d’orientation ASH : On passe de 2,12 à 2,88% de la population scolarisée (de la maternelle au lycée) en 3 ans. Passage de 191 à 264 dans les ULIS à cette rentrée. Les 70 situations supplémentaires n’étaient pas connues. Elles sont plutôt localisées sur les mêmes sillons que les SEGPA. Les prévisions sont difficiles à connaître, par exemple pour les TSL(troubles spécifiques du langage) et ce sont ces élèves qui sont orientés en ULIS. C’est en mai seulement que les effectifs ont été connus. La FSU rappelle que la création en urgence de 3 ULIS supplémentaires ne permet pas aux autres ULIS d’atteindre des effectifs décents. Certaines atteignent 15 élèves et les autres sont très chargées, or la scolarisation dans ces dispositifs ne devrait pas dépasser 10 élèves. L’IEN ASH et la DASEN admettent qu’il s’agit d’un lourd chantier à mener à bien.

A une demande de la FSU, la DASEN fait état des moyens en aides humaines : 78 ETP AVSi, 30 ETP AED AS, 161 EVS. 518 élèves ont besoin d’une aide humaine d’une durée variable. Les personnes EVS peuvent ensuite être réembauchée en AVSi si elles remplissent les conditions. Désormais, les AED AS et les EVS sont tous employés par un seul employeur, le Lycée Chardin de GERARDMER. Seuls les AVSi sont encore employés par la DSDEN.

La proposition de réunification de la circonscription de REMIREMONT est portée au vote du CTSD : unanimité pour.

IEN Remiremont : La DASEN nous informe de la proposition de la commune de Remiremont de loger gratuitement l’IEN. Cette nouvelle situation pourrait remettre en cause son transfert à la DSDEN d’EPINAL. La DASEN remet le vote demandé par l’Unsa au prochain CTSD.

Francis GEHIN SD adjoint FSU88

DECLARATION FSU CTSD 6 septembre 2012

Notre département souffre d’une politique qui mène à la perte massive d’emplois et à la désertification. Que le constat d’effectifs soit à la baisse n’étonne pas la FSU en regard de la situation de l’emploi du département. Les retraits de postes dans les écoles y participent et les suppressions hors la classe ne feront que dégrader un ensemble éducatif très fragilisé. Toutes les écoles seront touchées d’une manière ou d’une autre par les 61 (71,75)1 suppressions de postes dans le 1er degré et les collèges vont encore lourdement pâtir des 32,5 ETP supprimés… Les conditions de travail et de continuité du service vont être profondément dégradées et des décisions de transfert ou de regroupement de services comme celui des IEN sur la DSDEN à EPINAL vont participer à cette aggravation. Il y a donc nécessité de mener au plus vite une politique ambitieuse qui relance l’ensemble des éléments dynamiques, qu’il s’agisse des salaires, de l’Education, des conditions de travail… Des signes ont été lancés par le gouvernement… comme la réimplantation de 1000 postes dans les écoles, l’octroi d’une décharge de service aux professeurs stagiaires dans le second degré, l’abrogation des nouveaux textes sur l’évaluation des enseignants ou encore l’allongement des vacances de la Toussaint de 2 jours. Sur ce dernier point des interrogations subsistent quant à l’organisation des jours récupérés les mercredis. Par ailleurs l’allongement du temps de présence des élèves dans les collèges en juillet sans que les dates du brevet soient repoussées pose question… La FSU sera très attentive à la prise en compte des personnels qui est indissociable de l’ambition pour une Ecole de la réussite de tous. Ce qui est bon pour les élèves doit l’être aussi pour les personnels. Sans quoi, la transformation de l’Ecole pourrait se solder par un échec.

1. + 10,75 postes d’intervenants langues étrangères.

 

1 visiteurs en ce moment

*Top

6 maison des associations
Quartier de la Magdeleine
88000 Epinal

- snu88@snuipp.fr
- Tél : 03 29 35 40 98
- portable : 07 78 87 81 25


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Vosges , tous droits réservés.