www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Vosges

Vous êtes actuellement : Métier 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
2 octobre 2012

LAISSEZ NOUS TRAVAILLER !!!

L’enquête de victimation publiée par Eric Debarbieux auprès des enseignants du premier degré (avril-mai 2011) montre que les enseignants ne supportent plus la pression administrative imposée par leur hiérarchie et désirent seulement...qu’on les laisse travailler ! L’enquête de victimation publiée par Eric Debarbieux auprès des enseignants du premier degré est sans ambiguïté ( D’avril à mai 2011, 11 820 sur 325 441 personnels du 1er degré , soit 1/27e des enseignants, ont répondu en ligne à l’enquête.) : bien avant les actes de violence ou d’incivilité, les enseignants en ont assez : assez d’enquêtes, d’injonctions inutiles voire contradictoires, assez de pression de la hiérarchie réclamant toujours plus de comptes rendus, de rédactions diverses et peu variées obérant chaque fois un peu plus l’acte d’enseigner... Assez de cette inflation d’évaluations nationales déconnectées car plaquées sur les pratiques professionnelles quotidiennes des enseignants... Quant à l’aide personnalisée, elle est massivement rejetée. En clair, c’est une vraie demande de reconnaissance et de respect qu’ont exprimée les enseignants du 1er degré. Quoi de plus logique d’ailleurs ? Depuis des années le discours officiel consiste à les dénigrer sans relâche : profiteurs, fainéants grassement rémunérés, professionnels médiocres... 80% des personnes interrogées souffrent de ce sentiment de malaise social. Et la gouvernance locale souvent autoritaire, aggrave ce malaise. Pour sortir de ce climat destructeur, des pistes existent évoquées par le rapport et défendues depuis bien longtemps par le SNUipp : donner du temps aux équipes, reconnaître le métier d’enseignant, notamment par la formation, interroger le fonctionnement de l’école et du rapport à la hiérarchie (inspection) etc... Naturellement cette nécessaire amélioration qualitative devra passer par des moyens humains supplémentaires, spécialisés notamment. Nous le savons, le chantier de la refondation, du retour à la confiance et au respect est vaste : le syndicat est un outil de cette construction, le dialogue aussi. Alors, prenons la parole : syndiquons-nous et participons à l’activité syndicale ! Adhérer au SNUipp-FSU s’est investir dans l’énergie scolaire. Pour s’informer sur l’adhésion... Cliquer ici !

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

6 maison des associations
Quartier de la Magdeleine
88000 Epinal

- snu88@snuipp.fr
- Tél : 03 29 35 40 98
- portable : 07 78 87 81 25


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Vosges , tous droits réservés.