www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Vosges

Vous êtes actuellement : Métier  / Education prioritaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
23 octobre 2014

La nouvelle carte de l’Education prioritaire dans les Vosges pour 2015.

Jeudi 16 octobre, les organisations représentatives de l’académie Nancy-Metz étaient reçues au rectorat pour la présentation de la nouvelle cartographie de l’éducation prioritaire à la rentrée 2015.

Le rectorat a reçu les organisations représentatives de l’académie jeudi 16 octobre pour présenter les premières lignes de la cartographie de l’éducation prioritaire pour la rentrée 2015 (cf document ci-joint).

Ainsi, 5 représentants académiques de la FSU ont été reçus (avec 2 UNSA, 1 SGEN, 1 FO) et des responsables académiques. Un document préparatoire a été transmis aux organisations syndicales présentant un projet de nouvelle cartographie dans l’académie.

Notre académie est dotée de 33 REP à la rentrée 2015 (soit 1 de plus que les actuels RRS et ECLAIR), répartis en 24 REP et 9 REP+.

A ce stade des discussions, ce sont les collèges qui vont être labellisés dans un premier temps, pour ensuite attribuer le label aux écoles maternelles et élémentaires du réseau qui mériteraient de l’être également.

Dans les Vosges

Sont maintenus dans le dispositif (REP) :

- Charmes collège M. Barrès
- Saint-Dié-des-Vosges collège J.J. Souhait
- Saint-Dié-des-Vosges collège V. Lud
- Senones collège A. Malraux

Entre en REP :

- Rambervillers collège A.Cytère

Entre en REP+ :

- Epinal collège Saint-Exupéry

Sortent du dispositif :

- Lamarche collège G. de Lamarche
- Le Thillot collège J.Ferry
- Monthureux-sur-Saône collège du Pervis

Les collèges sortant du dispositif d’Education prioritaire sont des "RRS non ZEP". En clair, ce sont des collèges ruraux qui sortent de l’Education prioritaire dans les Vosges. La direction académique, interrogée sur les raisons de ces sorties répond que la politique de ces collèges relève de la ruralité et de la politique d’aménagement du territoire, pas de l’Education prioritaire. Les difficultés dans ces établissements ne manquent pourtant pas. Mais la baisse des effectifs et la constance des moyens alloués à l’éducation prioritaire justifient, aux yeux de l’administration, la sortie du dispositif. Les moyens vers ces territoires relèveront désormais du plan du conseil général d’ouverture culturelle et d’accès.

Cela ne dédouanera pas pour autant l’Education nationale d’une attention particulière vers les élèves et les écoles de ces territoires ! Le SNUipp-FSU y veillera.

Les indemnités seront maintenues pendant 3 ans pour les personnels dont l’école sortira du dispositif. La DSDEN s’engage à un suivi attentif, notamment au niveau de la carte scolaire pour ne pas supprimer brutalement les aides mises en place.

Pour déterminer le choix des collèges en Education Prioritaire, l’administration a retenu les critères suivants :

- Indice social (constitué par le % des élèves en milieu défavorisé, % d’élèves en ZUS, % d’élèves en retard en 6e et % d’élèves boursiers) recalculé avec les indicateurs de la rentrée

- cumul d’indicateurs sociaux

- indicateurs pédagogiques (quantité et qualité)

- appréciation spécificités académiques territoriales (précarité rurale, équité territoriale)

- critère cartographique des zones à risque scolaire, même si ne coïncide pas au final.

Pour la FSU, les bases sur lesquelles a travaillé l’administration interrogent. Les syndicats ont reçu la liste des collèges sans chiffres ni critères. D’une manière générale, le choix des écoles maternelles et élémentaires labellisées pose problème. Le ministère a décidé qu’une école dont le collège n’était pas dans le dispositif éducation prioritaire ne pourrait pas être labellisée. Or, dans notre département, le périmètre scolaire d’un certain nombre de collèges permet de la mixité sociale. De fait, les indicateurs ne permettent pas à ce collège de relever de l’éducation prioritaire.

Ces choix ne nous satisfont pas. Le nombre de réseaux en Education Prioritaire aurait dû être plus ambitieux nationalement puisque le nouveau département de Mayotte est classé entièrement éducation prioritaire et absorbe à lui seul un certain nombre de réseaux. Rappelons que nationalement le nombre de réseaux reste constant.

 

17 visiteurs en ce moment

*Top

6 maison des associations
Quartier de la Magdeleine
88000 Epinal

- snu88@snuipp.fr
- Tél : 03 29 35 40 98
- portable : 07 78 87 81 25


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Vosges , tous droits réservés.