www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Vosges

Vous êtes actuellement : Actualités  / ARCHIVES  / 2014/2015 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
22 juin 2015

IMPACT DES ECRANS : M. DESMURGET a captivé l’auditoire. Il nous fait part d’une tribune publiée le 19 juin

80 enseignants ont suivi avec grand intérêt l’exposé sans concession de Michel DESMURGET.

Suite à la conférence du 10 juin dernier, organisée par le SNUipp, Michel DESMURGET nous fait part d’une tribune que le FIGARO a finalement accepté de publier. Le SNUipp88-FSU la met à votre disposition. Lire la tribune.

JPG - 29.8 ko

Le SNUipp88-FSU, syndicat majoritaire des enseignants des écoles publiques organisait ce mercredi 10 juin une conférence sur l’impact des écrans sur le développement cognitif des enfants. Si l’application du droit syndical à formation est difficile à faire respecter à cause notamment du manque de maîtres remplaçants et des modalités appliquées depuis 2008, plus de 80 enseignants ont pu malgré tout assister à cette rencontre.

Michel Desmurget est chercheur au CNRS et à l’INSERM. Spécialisé en neurosciences cognitives, il dénonce les effets délétères de la télévision et des écrans au travers de son ouvrage TV Lobotomie - la vérité scientifique sur les effets de la télévision. Pour les spécialistes, tel Michel Desmurget, il n’y a plus de doute : la télévision est un fléau. Elle exerce une influence profondément négative sur le développement intellectuel, les résultats scolaires, le langage, l’attention, l’imagination, la créativité, la violence, le sommeil, le tabagisme, l’alcoolisme, la sexualité, l’image du corps, le comportement alimentaire, l’obésité et l’espérance de vie.

Mais les autres écrans ne sont pas non plus épargnés par Michel DESMURGET.

Lorsqu’on voit des établissements new-yorkais se déconnecter ou des écoles primaires de la Silicon Valley bannir les écrans, et qu’on sait que Bill Gates ou Steve Jobs, ont chacun limité très strictement l’utilisation des TICE à leurs enfants jusqu’à leur interdire… il y a de quoi s’interroger.

Selon Michel DESMURGET, nous gagnerions en termes de réussite scolaire à tirer les leçons des études américaines sur l’exposition aux écrans…

Pour le SNUipp-FSU l’exposé de Michel DESMURGET nous invite à engager une réflexion avec les parents sur ce thème. Et entre enseignants dans le cadre de l’Ecole du numérique et M@gister...

Michel DESMURGET en conférence

« Les jeux-vidéos, et les écrans de façon plus générale, développent le système attentionnel externe… Quand on entend que le jeu-vidéo requiert une forme d’attention, c’est sans doute vrai, mais qui est strictement à l’opposé de l’attention dont on aura besoin pour réaliser une carrière scolaire honorable. Ces deux systèmes sont frontalement opposés… Un autre des problèmes que posent les écrans, essentiellement à l’enfant. Les enfants ne savent plus s’ennuyer. Or l’ennui est fondamental dans le développement des zones associées à l’imaginaire et à la créativité… »

« Un enfant qui vit dans une maison avec un écran (particulièrement la télévision, mais c’est également valable pour les autres écrans) entend deux fois moins de mots en moyenne. Des études menées notamment par Harvard soulignent cette situation inquiétante : un jeune issu d’un milieu favorisé mais vivant dans une maison avec une télévision apprendra 7 % de mots en moins par heure consommée de télévision… »

« Tout n’est pas négatif dans les écrans pour autant. Ils ont leurs défauts intrinsèques, néanmoins l’usage qui en est fait est aussi négatif. On entend toujours parler de l’usage qui pourrait en être fait. Bien sûr il pourrait y avoir un usage sympathique et utile, de façon raisonnable. Aujourd’hui cet usage est massivement délétère. » En savoir plus

« S’il faut distinguer les écrans récréatifs et les écrans de travail, les outils numériques actuels n’apportent rien aux apprentissages cruciaux : langage, lecture, écriture, calcul, créativité, capacité de mémorisation et de synthèse, goût de l’effort. Le département américain de l’éducation a déjà testé une dizaine de logiciels de mathématiques et d’anglais parmi les plus utilisés dans les écoles et les résultats ne relèvent aucun effet positif. Idem pour une enquête PISA, qui s’est aussi penchée sur la question. Lorsqu’on voit des établissements new-yorkais se déconnecter ou des écoles primaires selects de la Silicon Valley bannir les écrans, il y a de quoi s’interroger. » En savoir plus

Le Rapport de l’académie des Sciences : 17 janvier 2013

Critique du RAPPORT DE L’ACADEMIE DES SCIENCES : par Michel Desmurget, directeur de recherche en neurosciences à l’Inserm ; Laurent Bègue, professeur de psychologie sociale ; Bruno Harlé, pédopsychiatre « Les recommandations avancées sont si surprenantes, au regard des données d’ensemble de la littérature scientifique et des prises de position récentes de plusieurs institutions sanitaires majeures, que l’on peut s’interroger sur le soin apporté à la rédaction de ce travail. » En savoir plus

Sur l’avis de l’Académie des Sciences

 

2 visiteurs en ce moment

*Top

6 maison des associations
Quartier de la Magdeleine
88000 Epinal

- snu88@snuipp.fr
- Tél : 03 29 35 40 98
- portable : 07 78 87 81 25


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Vosges , tous droits réservés.