www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Vosges

Vous êtes actuellement : Actualités  / ARCHIVES  / 2015/2016 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
2 novembre 2015

Campagne contre le harcèlement ou harcèlement de la profession ?

Le Ministère a lancé une campagne visant à lutter contre le harcèlement à l’Ecole. En introduction, une vidéo dénigrant particulièrement les enseignants.

Au SNUipp-FSU, nous avons été alerté de la diffusion d’un clip caricatural sur la vie de la classe dans le cadre d’une campagne contre le harcèlement.

S’il est bien sûr louable de lutter contre le harcèlement à l’Ecole, encore faut-il ne pas se tromper d’objectif.

L’enseignante présentée dans la vidéo, agressive vis-à-vis de ses élèves, voire malveillante, est tellement absorbée par son discours qu’elle ne voit pas le harcèlement dont fait l’objet un de ses élèves. Pis, elle lui reproche de manquer d’attention !

Au visionnage de clip, il serait légitime de penser que cette situation de harcèlement est largement le résultat du mépris de l’enseignante pour ses élèves ! Méconnaissance du métier ou malveillance ?

Le choix de la société de réalisation est, lui aussi, discutable...

Le SNUipp-FSU ne remet évidemment pas en cause les outils disponibles dans cette campagne et la nécessité de celle-ci. Il déplore seulement une vision étriquée de la vie d’une classe livrée à l’opinion.

Heureusement, M. Paul Devin, sur Mediapart, soutient les enseignants dans son analyse et conclut ainsi :

"Vouloir traiter un problème aussi grave par une stratégie de communication superficielle et caricaturale est à la fois un acte de mépris pour les enseignants et pour les élèves victimes de harcèlement. Pour cela, la diffusion de cette vidéo doit cesser..."

La campagne

La vidéo incriminée

L’article sur Mediapart

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

6 maison des associations
Quartier de la Magdeleine
88000 Epinal

- snu88@snuipp.fr
- Tél : 03 29 35 40 98
- portable : 07 78 87 81 25


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Vosges , tous droits réservés.