SNUipp-FSU des Vosges
http://88.snuipp.fr/spip.php?article1978
Sur la mise en oeuvre de LSUN, le SNUipp-FSU obtient une réponse du MEN.
jeudi, 19 janvier 2017
/ Vincent

Le SNUipp-FSU avait demandé un moratoire sur le dispositif LSUN [1], mettant en avant le flou sur la confidentialité des données, l’intérêt pédagogique et la charge accrue de travail pour les enseignants.

La réponse du ministère

concernant la mise en oeuvre : le LSUN doit être mis en oeuvre dès cette année mais il peut n’être complété numériquement cette année qu’en fin de cycle, surtout en fin de cycle 2 (CE2)

concernant la sécurité des données : les parents ont un droit d’opposition sur les données de leur enfant. Les données sont conservées pour une durée d’un cycle plus un an pour les bilans périodiques, les bilans de fin de cycle étant conservés jusqu’à la classe de seconde. Les données seront ensuite purgées et il n’y aura donc aucune utilisation statistique.

Les parents pourront toujours avoir accès au livret papier.

Le MEN répond donc aux interrogations du SNUipp-FSU sur la conservation des données et leur utilisation.

Le seul intérêt pédagogique présenté est "d’assurer le suivi des acquis scolaires des élèves tout au long de leur scolarité à l’école et au collège". Mais sur la question de l’impact sur les pratiques pédagogiques, de la liberté pédagogique, pas de réponse...

Le SNUipp-FSU souhaite que ces questions soient explicitées et attend la parution de la circulaire ministérielle précisant l’ensemble des principes et des modalités de mise en oeuvre.

PDF - 557.7 ko
reponse_men_lsun_13_10_16
opendocument text - 60.8 ko
Opposition-type-LSUN-

[1] http://88.snuipp.fr/spip.php ?article1962&var_recherche=lsun

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Vosges , tous droits réservés.