www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Vosges

Vous êtes actuellement : Début de carrière  / Concours 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
25 mars 2021

Recrutement 2021 : répartition des postes aux concours.

A moins d’un mois du début des épreuves d’admissibilité, le ministère vient de publier la répartition par académie et par concours des 9 890 postes offerts cette année au CRPE.

Le nombre de postes est en diminution de 13,4% par rapport à 2020, tous concours confondus. Ce nombre de postes n’a jamais été aussi faible depuis 2013. On constate donc une perte totale de 1 525 places entre les CRPE 2020 et 2021. C’est un très mauvais signal envoyé à la profession, alors que depuis le début de l’année, la quasi-totalité des académies doit faire appel à des contractuel·les pour assurer les besoins de remplacement liés notamment à la pandémie.

Toutes les académies sauf 6 perdent des postes.

Nous sommes loin de la priorité au primaire affichée par le Ministre ! La Corse et la Martinique se voient proposer exactement le même nombre de postes que l’an dernier (respectivement 60 et 50) ; Aix-Marseille et Montpellier voient leur nombre de postes augmenter ; Lille et Rouen, après une baisse drastique en 2020, connaissent une très légère augmentation du nombre de postes tous concours confondus.

Limoges et Rennes perdent respectivement 39% et 30% de postes. 9 académies perdent entre 20% et 29% des postes et 9 autres académies entre 10 et 19% des postes.

Une légère hausse du nombre d’inscrit·es… avant le recul d’un an de la place du concours.

Le nombre d’inscrit·es au concours externe, après une stabilité lors de la dernière session, connaît une légère hausse de 14,35%. Cette donnée est certainement à mettre en lien avec la prochaine réforme de la formation des enseignant·es et le recul d’un an de la place du concours (en fin de M2 à partir de 2022). Comme chaque année, nous observerons de près le nombre de candidat·es inscrit·es qui se présenteront au concours. En effet, chaque année, ce sont en moyenne 60% des inscrit·es qui ne se présentent pas aux épreuves d’admissibilité.

La crise de recrutement connue devrait perdurer.

Pour mémoire, au moins 599 postes ont été perdus en 2020 selon les chiffres du ministère.

Cette baisse des dotations en places aux concours s’inscrit dans un contexte de perte d’attractivité pour le métier et donc d’un manque de candidat-es aux concours, l’un renforçant l’autre... Depuis des années, tous les concours de recrutement de professeur·es des écoles ont été marqués par des postes non pourvus à l’issue des épreuves d’admission, faute de candidat·es. Et cette année la perte a été beaucoup plus importante car les concours ayant eu lieu à des dates différentes en raison de la crise sanitaire, des candidat·es ont obtenu le concours dans plusieurs académies sans que les listes complémentaires soient abondées en conséquence. Aux 599 postes non pourvus à l’issue des épreuves du CRPE 2020, s’ajoutent environ 650 lauréat·es reçu·es dans plusieurs académies.

Le SNUipp-FSU a écrit dès juillet au Ministre afin de lui demander de garantir que les rectorats aient recours à la liste complémentaire à hauteur des besoins et de les abonder en réunissant à nouveau les jurys du concours. Face à cette crise de recrutement qui s’installe dans la durée, le SNUipp-FSU revendique des pré-recrutements dès la L1, avec une rémunération des étudiant-es pré-recruté-es leur permettant de se consacrer entièrement à leurs études et une amélioration des conditions de formation, de rémunération et d’exercice du métier.

 

25 visiteurs en ce moment

*Top

6 maison des associations
Quartier de la Magdeleine
88000 Epinal

- snu88@snuipp.fr
- Tél : 03 29 35 40 98
- portable : 07 78 87 81 25


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Vosges , tous droits réservés.